Suspension de l’écotaxe : réaction de Philippe Noguès

Les députés bretons étaient réunis ce matin à Matignon, en présence du Premier ministre Jean-Marc Ayrault et du Préfet de la Région Bretagne. Je comprends la décision du Premier ministre, à l’issue de cette réunion, de suspendre la mise en œuvre de l’écotaxe.

Suspension n’est pas suppression : les modalités de mise en œuvre de l’écotaxe doivent être ajustées et mieux prendre en compte la périphicité et l’absence de report modal de certaines régions.

Cette décision raisonnable, bien qu’imparfaite, doit permettre de revenir à un débat apaisé et rationnel sur les sujets importants : préserver les emplois, mettre en place des réformes structurelles dans le secteur agro-alimentaire, et améliorer les infrastructures de transport dans la région. Ces sujets sont trop importants pour être laissés aux mains de quelques lobbies : notre action devra être guidée par le sens de l’intérêt général et de la justice sociale.

Le gouvernement s’est engagé à mettre en place un « pacte d’avenir pour la Bretagne », visant notamment de moderniser l’appareil productif régional : je lui fais confiance pour mener à bien ce travail collectif, dans un esprit de concertation.

Je condamne les violences de ces derniers jours, et en appelle au retour au calme et au sens des responsabilités de tous les acteurs politiques, économiques et sociaux. Ce n’est que par la négociation et le dialogue constructif que nous parviendrons, ensemble, à batir la Bretagne que nous voulons promouvoir pour demain.

1 Commentaire

    • Carteau sur 8 novembre 2013 à 19h11
    • Répondre

    La Bretagne a trop attendue pour transformer ses outils de production. Produire de la qualité et la transformer sur place pour créer des emplois et apporter de la plue-value est la seule solution viable. Il n’est jamais trop tard pour le mettre en œuvre..

Répondre à Carteau Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.