Explications de votes sur les 2 projets de lois de finances rectificatifs

appel des centLes députés de l’ « Appel des 100 » se sont réunis mardi 1er juillet pour déterminer leur position sur les votes solennels des collectifs budgétaires en cours de discussion à l’Assemblée nationale.

Nous ne pourrons pas voter en l’état le projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale dont la discussion dans l’hémicycle a commencé hier. Aucun de nos doutes sur son inefficacité économique n’ayant été levés, convaincus de l’injustice sociale qui consiste à faire financer des baisses massives et non conditionnées de « charges » pour les entreprises par le gel des prestations sociales des couches populaires et moyennes, nous continuons en effet à nous opposer fermement à la logique actuelle du « pacte de responsabilité ».

Nous avons, en revanche, décidé de voter le projet de loi de finances rectificatif. Nous ne voulons pas en effet nous opposer à la mise en œuvre d’une mesure de réduction d’impôts qui va bénéficier à 3,7 millions de ménages modestes et que nous avons contribué, par notre mobilisation depuis de longs mois avec d’autres députés de gauche, à obtenir.

Au cours des derniers jours, nous avons pris date dans l’hémicycle sur des débats importants relatifs notamment à la lutte contre les effets d’aubaine du CICE, à l’introduction d’une CSG progressive, au développement de l’apprentissage et des emplois d’avenir et à l’investissement dans le logement et les transports. Déterminés à exercer notre rôle de parlementaires porteurs des attentes des citoyens qui nous ont fait confiance en mai et juin 2012, nous poursuivrons, dans les jours qui viennent et à travers nos amendements, notre combat pour la nécessaire réorientation de notre politique économique, fiscale et sociale.

2 comments

    • Cyril on 2 July 2014 at 8h30
    • Reply

    Une fronde qui fait pschitttt….honteux ce vote qui prévoit encore une mesure d’austérité avec 4 milliards supplémentaires d'”économies”… Suicidaire cette politique !!!

  1. Bonsoir,
    Ne jugez pas trop vite ! Attendez la fin de cette séquence sur les collectifs budgétaires.
    D’abord comme nous l’indiquons dans le communiqué de presse, le PLFR est surtout marqué par son article 1 qui met en œuvre une mesure de réduction d’impôts qui va bénéficier à près de 4 millions de ménages modestes ( mesure que nous avons contribué à obtenir par notre mobilisation). Je regrette que nous n’ayons malheureusement pas réussi à obtenir plus mais nous pouvons prendre au moins cette avancée .
    Surtout le PLFSSR que nous discutons cette semaine dans l’hémicycle est bien le texte le plus important qui met en œuvre le Pacte de responsabilité. Et nous l’avons d’ores et déjà annoncé, nous ne pourrons pas le voter en l’état.
    Soyez certain que nous continuons à nous battre et cela le plus souvent avec les autres groupes de gauche à l’Assemblée nationale: écolos, communistes, radicaux…
    Rendez-vous mardi prochain pour le dénouement !
    Bien cordialement,
    Philippe Noguès

Leave a Reply to Philippe Noguès Cancel reply

Your email address will not be published.