«

»

Jan 24

Dimanche prochain, je voterai naturellement pour Benoit Hamon

Dimanche, le premier tour de la primaire de la gauche a livré un verdict clair. C’est bien la ligne opposée au social-libéralisme qui l’a emporté.

La performance impressionnante de Benoit Hamon, combinée au score d’Arnaud Montebourg, forme une majorité nette et prouve la volonté réelle de l’électorat socialiste de tourner la page de la politique menée par le gouvernement de Manuel Valls tout au long de ces dernières années.

Il faut toutefois raison garder, notamment en raison de la faible mobilisation à ce scrutin et des imbroglios invraisemblables qui ont suivi la publication des chiffres de participation. J’observe aussi , avec une pointe d’ironie, l’attitude de nombreux cadres du Parti socialiste, les mêmes qui me conspuaient lors de ma démission du PS, préparer d’ores et déjà leurs argumentaires et leurs valises pour rejoindre Emmanuel Macron.

Je continue de croire que l’urgence est aujourd’hui la refondation de la gauche  autour de ses valeurs, des idées et des volontés nouvelles, et non autour d’un homme ou d’un appareil. Benoit Hamon, s’il l’emporte, devra se tourner rapidement vers Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon pour ouvrir enfin le dialogue dont la gauche a besoin.

Les orientations qu’il a porté pendant sa campagne tendent à remettre l’écologie et la justice sociale au cœur de la gauche, et je crois profondément que tout mouvement de ce type doit être encouragé pour reconstruire la gauche et garantir son avenir. Dimanche prochain je voterai donc naturellement pour Benoit Hamon.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>