«

»

Déc 19

En 2017, des choix différents mais des valeurs qui nous rassemblent

1ere-de-couv-2-ou-portraitCet article est né en écrivant le dernier édito de ma lettre d’information pour l’année 2016. Je le prévoyais très court et essentiellement destiné à souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année à toutes celles et tous ceux qui me font l’honneur de me suivre tout au long de l’année dans mes combats politiques.

Mais l’actualité m’amène à vous préciser mon sentiment et mon point de vue sur les futures échéances électorales de 2017.

Nous sommes toujours sous la Vème république, et comme chaque citoyen, je dois me déterminer pour un Homme. Républicain convaincu, je regrette cette « monarchie présidentielle », qui comme j’ai plusieurs fois eu l’occasion de le dire, ne laisse pas la part belle aux idées mais plutôt aux personnalités. Ce choix est donc fatalement un choix par défaut, et je comprends que certains en fassent d’autres !

Dans la cadre de la primaire de la gauche, j’ai choisi d’apporter mon soutien à la candidature d’Arnaud Montebourg. D’abord peut-être parce que justement, je n’oublie pas qu’il est le chantre de la 6ème République qu’il a théorisée il y a plusieurs années.  Sans rentrer dans le détail des mesures du programme, je soutiens un candidat qui s’engage pour l’abrogation de la loi Travail, pour la volonté de mettre la finance au service de l’économie réelle et de la transition énergétique, notamment par une véritable réforme bancaire et même s’il le faut par des nationalisations, et qui préconise le développement du télé-travail qui pourrait repeupler nos territoires ruraux.

Bien sûr il a des défauts – comme tous les autres candidats – mais son programme le situe, à mon sens, au cœur des gauches. Son engagement s’il gagne la primaire à se tourner vers Yannick Jadot et Jean Luc Mélenchon en est également la démonstration. Par-delà les problématiques de personnes et les concurrences d’ego, je souhaite que la gauche sache s’unir en 2017, en tournant le dos au social-libéralisme, pour affronter les conservateurs et les réactionnaires qui piaffent aux portes du pouvoir.

Au sein de l’association Voix de Gauche, nous savions dès le départ que nous ferions sans doute des choix différents pour cette présidentielle. Mais nous avons toujours souhaité, ensemble, que ces choix ne nous séparent pas. Car ils ne remettent absolument pas en cause les valeurs que nous portons, qui détermineront les combats communs que nous serons amenés à engager dans les mois à venir, quel que soit le président élu, sur le terrain comme à l’Assemblée nationale.

Tous ceux qui me connaissent le savent, si Manuel Valls gagnait cette primaire, mon choix se déplacerait, sans état d’âme, vers Yannick Jadot ou Jean-Luc Mélenchon. En tout état de cause, mon choix définitif, je le ferai après cette primaire en tenant compte évidemment du vainqueur, mais aussi de l’élan qu’elle aura ou non créé dans le peuple de gauche.

J’ai fait la preuve par les actes, tout au long de mon mandat, à la fois de mes convictions et de mon indépendance, et je vous prie de croire que je resterai fidèle à ma ligne de conduite.

Je souhaitais vous dire ces quelques mots avant que la trêve des confiseurs ne fige le temps politique. J’ai bien conscience que ces questions peuvent apparaître secondaires pour une bonne partie de nos concitoyens, notamment ceux qui souffrent, ceux qui se sentent éloignés de la politique, ceux qui ne peuvent avoir d’autre préoccupation que de joindre les deux bouts, ceux qui pensent que la politique ne peut plus rien pour eux.

C’est avant tout à eux que je pense quand je m’engage dans ce combat quotidien et  parfois violent qu’est la vie politique. Je vous souhaite donc, à vous à vos proches, d’excellentes fêtes et je vous présente tous mes vœux de bonheur pour cette année 2017 qui sera, à n’en pas douter, cruciale pour notre avenir commun.

(1 commentaire)

  1. Hurvois

    Je viens de quitter Nouvelle Donne car les batailles internes sont décevantes. Je vais pour l’élection présidentielle,soutenir le programme de la france insoumise. Si je n’apprécie pas toujours JLM dans ces réactions médiatiques, je pense qu’il a la force pour mener le combat face à la finance.
    Mais persuadé, que sans un regroupement des femmes et hommes qui portent les valeurs de l’intérêt général, d’humanisme, de respect de notre planète et du vivant, nous arriverons pas demain à peser fortement pour faire avancer ces valeurs, je soutiens sans réserve aussi “voix de gauche”.
    L’important ce n’est pas de placer des personnes quelque soit leur mérites, mais de faire avancer nos idées.
    Bonnes fêtes à tous et prenons des forces pour les mois qui viennent.
    Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>