«

»

Juil 20

Loi Travail adoptée sans l’assentiment du peuple ni de ses représentants

loi-travail-en-quoi-consiste-cet-article-2-de-la-discordePour la troisième et dernière fois, Manuel Valls a employé l’arme constitutionnelle du 49-3 pour faire passer la loi Travail dans l’Hémicycle. Hier soir nous défendions la démocratie. Aujourd’hui le gouvernement la contourne !

Comme je l’ai écrit déjà à de maintes reprises, ce projet de loi synonyme de régression sociale aura donc été adopté (et non voté) par la seule volonté gouvernementale, au mépris du Parlement, des organisations syndicales, et enfin et surtout d’une majorité de français. Sans l’assentiment du peuple et de ses représentants, ce texte va donc imposer aux salariés français un modèle qui n’est pas le leur.

Après avoir été de presque toutes les manifestations dans le Morbihan ou à Paris, après avoir déposé des dizaines d’amendements en commission et en séance, après avoir signé une motion de censure du gouvernement à deux reprises, je ne peux que partager le sentiment de nombre de mes concitoyens de ne pas avoir été écouté. Ce réel déni de démocratie aura, à n’en pas douter, des conséquences durables sur l’avenir de la gauche dans notre pays.

Pour autant, le combat autour de la question du travail n’est pas encore terminé et nous réfléchissons, avec les parlementaires de gauche opposés à ce texte, à saisir le Conseil constitutionnel afin qu’il examine la validité de ce projet de loi.

Je continuerai pour ma part à soutenir et à promouvoir jusqu’à la fin de mon mandat, des alternatives de gauche pour réformer le monde du travail dans l’intérêt des salariés et des citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>