«

»

Déc 14

Comment imaginer continuer sans rien changer ?

Responsabilité pacteLe deuxième tour des élections régionales s’est une nouvelle fois transformé en une grande consultation nationale pour ou contre le Front national.

Il faut saluer le sursaut républicain qui s’est traduit par une baisse significative de l’abstention et un vote défensif qui a permis de faire barrage à un parti xénophobe et sans véritable solutions aux problèmes des Français.

En Bretagne, confronté au FN et à une droite sans envergure, le ministre de la défense Jean Yves Le Drian, au zénith dans les enquêtes d’opinion, a permis à la liste qu’il dirigeait d’engranger une très large victoire.

Mais que ce soit en Bretagne ou ailleurs en France, ce scrutin ne doit pas inciter à se nourrir de chimères. Les raisons du vote FN sont toujours là et les difficultés des Français se chargeront rapidement d’inviter à redescendre sur terre ceux qui se seraient pris à rêver.

La droite n’a visiblement plus d’idées en dehors des débats qui l’agite dans l’optique des présidentielles. La gauche de gouvernement s’est engagée dans une voie sans issue, qu’elle-même condamnait quand elle était dans l’opposition, et qui va reproduire dans les mois à venir les mêmes échecs que nous avons constaté dans un passé récent.

Comment imaginer continuer sans rien changer ? Quand des électeurs de gauche doivent se résoudre à voter contre leurs convictions pour éviter le pire, quand des citoyens se tournent vers des partis qui se contentent de surfer sur les mécontentements et de souffler sur les braises, nous sommes tous sur un volcan qui menace d’exploser !

Notre république et nos pratiques démocratiques sont à bout de souffle. La gauche dont nous nous réclamons est à un tournant de son histoire. Il nous appartient de reprendre le combat trop longtemps abandonné des idées et des valeurs pour que chacun demain puisse se déterminer non pas contre un parti ou une organisation, mais pour une orientation politique choisie.

L’Appel Voix de Gauche – voixdegauche.fr – que nous lançons en Bretagne, marque cette volonté collective d’initier une ambition citoyenne pour que la gauche redevienne cette formidable promesse de justice et d’égalité qu’elle a su être dans son histoire. Se rassembler, se retrouver, construire ensemble. L’urgence est là !

(3 commentaires)

  1. Briend Marie-Claude

    Je pense qu’il faut réussir à refonder une gauche digne de ce nom, en regardant vraiment vers la gauche!!!!!

  2. anne jordan

    Hélas !
    votre message ci dessus est le dernier que j’accepte de lire .
    En effet vous ne faites pas partie des 6 courageux députés qui ont voté contre la prolongation de l’Etat d’urgence !
    je l’espérais pourtant…
    Pour moi , le 26 novembre 2015 , la République Française est morte .
    Le ” sursaut républicain ” que vous évoquez est une imposture : un vote contraire à ses convictions annule la légitimité de ce vote .
    Je vous souhaite un réveil lucide et constructif et une bonne année 2016 , désembourbé du Palais Bourbon .

  3. Philippe Noguès

    Bonjour,
    Juste un mot: ces “6 députés courageux”, je les connais bien, ce sont tous des amis. Très sincèrement aucun d’entre eux ne pense que la République française est morte le 26 novembre 2015. Je n’ai pas adopté la même stratégie qu’eux, car je pense que le moment rendait inaudible cette position et surtout qu’elle risquait même de nous rendre inaudibles sur d’autres combats importants… car la vie continue. Mais sur l’essentiel nous sommes en phase et vous le constaterez dans les mois à venir.
    Bonnes fêtes de fin d’année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>