«

»

Juin 16

Loi Macron, l’aveu de faiblesse du gouvernement

1280px-Panorama_de_lhémicyle_de_lassemblée_nationale1Communiqué de presse, 16 juin 2015

En recourant une seconde fois, pour faire adopter la loi Macron, à l’article 49.3 de la constitution, sans même laisser aux députés la possibilité de s’exprimer dans l’hémicycle, le gouvernement vient de montrer qu’il n’a de toute évidence aucune confiance dans sa majorité. Il signe incontestablement un aveu de faiblesse et, plus grave encore, démontre ainsi une nouvelle fois une conception du Parlement indigne de notre démocratie en le transformant en une simple chambre d’enregistrement des décisions de l’exécutif. Il est vraiment urgent d’en finir avec les institutions poussiéreuses de cette république d’un autre siècle !

Avec ce texte, le gouvernement de Manuel Valls vient de franchir un nouveau pas vers une société de plus en plus libérale que le Premier Ministre appelle depuis longtemps de ses vœux. Après le Pacte de responsabilité qui a ouvert la voie, l’adoption aux forceps de la loi Macron montre une volonté évidente de ne pas changer de direction… Un gouvernement de centre droit n’aurait sans doute pas mené une politique économique très différente.

Les militants du parti Socialiste qui viennent d’élire des dirigeants sur la foi d’une motion signée par tous les ministres de ce gouvernement peuvent commencer à s’interroger sur la sincérité des propositions qui leur ont été faites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.