«

»

Juin 10

Stop au broyage des poussins !

poussinsLa pratique choquante de l’élimination en masse des poussins mâles avait été révélée en novembre 2014 par un ancien employé de couvoir en Bretagne, dont le témoignage filmé qui montrait des poussins jetés de façon routinière dans un broyeur, ou étouffés par centaines dans des sacs poubelle, avait ému la France entière.

Cette pratique barbare n’est pas l’apanage de la France et les couvoirs allemands recourent à la même méthode.

Mais l’Allemagne est en passe de trouver une solution puisque le Ministre de l’agriculture allemand, Christian Schmidt, vient d’annoncer l’arrêt de cette pratique pour 2017. La sélection des poussins pour l’élevage sera alors réalisée par une spectrométrie qui déterminera le sexe du poussin lorsqu’il est encore au stade d’embryon.

Nous vantons souvent les mérites du modèle allemand. Dans ce cas précis j’estime que c’est justifié. C’est pourquoi j’ai demandé à Stéphane Le Foll d’adopter le même volontarisme politique que son homologue allemand afin que cette pratique ignoble du broyage des poussins appartienne le plus rapidement possible au passé.

Copie de ma Question écrite à Stéphane Le Foll

 

Type de questions QE
Ministère interrogé : AGR – Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt

Question n° 24-00193 : du :date non fixée

M. Philippe Noguès attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur sur les conditions d’élevage des poules pondeuses et notamment sur la pratique choquante du broyage à vif des poussins. Nous savons que seuls les nouveau-nés femelles sont conservés pour la production d’œufs et les poussins mâles sont le plus souvent déchiquetés vivants à l’aide de broyeuses ou étouffés à la main dans des sacs poubelles, faute de débouchés rentables. Le problème est d’envergure puisque l’on estime en France à 50 millions le nombre de poussins mâles qui terminent dans les bacs d’équarrissage des couvoirs. Christian Schmidt, le ministre de l’agriculture allemand s’est récemment saisi de ce sujet et vient d’affirmer que le procédé de prédétermination du sexe des œufs sera utilisé couramment dès 2016. Grâce à la méthode développée à Leipzig, il devrait être possible de déterminer le sexe des poussins dès le 3e jour de leur développement par une technique de spectrométrie. Le Ministre a également déclaré que la pratique du broyage devrait être abolie à partir de 2017 en Allemagne. L’Allemagne est une grande nation agricole et le choix de l’emploi de la méthode de la spectrométrie a été fait en prenant en compte le maintien de la productivité du secteur. Si une telle méthode était appliquée en France cela irait dans le sens de la loi d’avenir agricole votée récemment au Parlement, qui entend faire de notre modèle agricole un modèle respectueux de l’homme, de l’environnement mais aussi du bien-être animal. A l’instar de nos voisins allemands, dont on vante souvent les vertus de leur modèle économique et sociétale, nous pourrions marquer notre volonté politique de mieux-disant environnemental, tout en conservant un modèle économique performant. Aussi il souhaiterait connaitre ses intentions et savoir s’il envisage de faire appliquer en France, à l’instar de son homologue allemand, la méthode de prédétermination du sexe des œufs.

(3 commentaires)

  1. RENET

    Que fait la SPA ?

  2. maillard

    Pourquoi provoquer de telles souffrances ?

  3. DUPUIS

    C’est bien de penser aux poussins, mais ne nous consolons pas à peu de frais et n’oublions pas les enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.