«

»

Jan 14

Une marée humaine contre la barbarie

20150111_160621La marée humaine du 11 janvier est entrée dans l’histoire. C’est une première victoire contre le fanatisme.

Dix-sept personnes ont perdu la vie dans les attentats de Paris et de Montrouge, les plus meurtriers que la France aient connu depuis 1961. L’exécution de douze personnes lors des attentats contre Charlie Hebdo, puis, dans les jours qui ont suivi, celle d’une jeune policière, et les assassinats antisémites de quatre autres de nos compatriotes par des tueurs fanatiques sont des évènements dramatiques mais aussi une attaque insoutenable contre la liberté de la presse, la laïcité et la démocratie.

Et, dans ces moments tragiques, c’est la réaction citoyenne spontanée qui restera dans les esprits. Au-delà d’un hommage à nos morts, c’est ce mur élevé contre la barbarie qui aura impressionné le monde entier.

Quand la bêtise et l’ignorance conduisent au fanatisme, religieux ou politique, c’est l’obscurantisme qui menace. C’est l’humanité même qui disparait. Les constats ne manquent malheureusement pas, aujourd’hui comme hier, dans toutes les civilisations, dans toutes les religions. Alors quand un peuple se dresse comme ce dimanche 11 janvier, c’est la liberté qui refleurit, c’est l’égalité qui resurgit, c’est la fraternité qui réunit. Ce sont les ténèbres qui s’estompent, c’est la vie et l’humanité qui triomphent.20150111_150938

Je forme le vœu que cet élan perdure dans notre combat contre le terrorisme. La sécurité de tous ne peut pas être un simple thème politicien, c’est une liberté fondamentale. Face à la barbarie, la fermeté est indispensable, elle ne doit pas se traduire par la surenchère ou l’amalgame dont certains font leur terreau électoral.

Mais cette « union nationale » ne peut, ni ne doit, se transformer en une posture artificielle qui nierait les différences et ne permettrait plus le débat politique indispensable dans une démocratie. Après le recueillement et le sursaut, nous devons maintenant prendre le recul nécessaire pour ne pas tomber dans les solutions simplistes, parce que nous avons tout à la fois besoin d’autorité républicaine mais aussi d’un débat libre, clair, et apaisé. Plus que jamais, nous devons affirmer et défendre les valeurs de la République et de la démocratie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.