«

»

Déc 10

Hôpital de Guémené-sur-Scorff, une belle victoire collective

Il est des jour10805797_605365682898741_6571297907998454478_ns à marquer d’une pierre blanche. Celui-ci en est un ! C’est une très bonne nouvelle qui m’a été transmise, ce vendredi 5 décembre, par le Directeur Général de l’ARS (Agence Régionale de Santé Bretagne). A la suite d’un long combat, mené aussi bien par les élus, les syndicats, le personnel soignant, les professionnels de santé et l’ensemble de la population, la création à Guémené-sur-Scorff d’un nouvel hôpital répondant aux besoins du territoire a été définitivement validée.

Fortement investi sur le dossier depuis mon élection, je ne peux que me féliciter de cette décision importante, obtenue grâce à une volonté collective et à l’union sans faille de toutes les parties prenantes.

Un rapide retour historique s’impose. L’hôpital Alfred Brard de Guémené-sur-Scorff compte aujourd’hui 45 lits, répartis entre les services de soins de suite et de réadaptation (SSR), de soins palliatifs et de médecine. Compte tenu de la vétusté des installations, la décision de construire une nouvelle structure a depuis longtemps été envisagée. Mais le premier projet présenté par l’ARS, supprimant purement et simplement le service de médecine et réduisant la capacité d’accueil globale à 30 lits avait, pour le moins, inquiété les professionnels, les élus et l’ensemble de la population.

Dès que cette option fut envisagée, j’ai prisphoto l’initiative de rencontrer le cabinet de Marisol Touraine, ministre de la santé et des affaires sociales, afin de l’interpeller sur les risques que comportait une telle proposition. Dans le même temps, les syndicats, dont je tiens à saluer l’action unitaire et la démarche constructive, les élus des communes concernées et de nombreux citoyens se mobilisaient avec en point d’orgue le succès populaire de la grande manifestation, qui a rassemblé, le 25 janvier 2014, près de 1000 personnes dans le centre de Guémené-sur-Scorff.

La dynamique était créée. Deux jours plus tard, j’adressais une lettre ouverte à la ministre reprenant les légitimes inquiétudes de la population. La réponse fut rapide, le ministère de la santé demandant à l’ARS d’engager « une étude diagnostique approfondie et prospective des besoins de proximité de la population, des coopérations territoriales à développer, et l’impact social et financier des différents scénarios à envisager ». Le courrier précisait en outre que cette étude devait être organisée « avec la direction de l’hôpital en y associant l’ensemble des parties prenantes du territoire, personnel hospitalier, médecins, acteurs de santé et élus ».

Les travaux de cet audit indépendant, débutés en juin se sont achevés le 1er décembre dernier. Réunions après réunions, j’ai pu mesurer le sérieux et la cohésion de l’ensemble des acteurs qui ont permis d’aboutir à l’élaboration d’un scénario alternatif, répondant aux besoins en santé de la population, et permettant une cohérence globale de l’offre de soins sur le territoire.

Le résultat, acté par l’ARS, avec 40 lits dont 4 spécifiques pour les pathologies aigues, respecte la fiche de route du ministère de la santé et offre une alternative satisfaisante en termes de qualité d’accueil et de maintien de l’emploi. L’attractivité de Guémené-sur-Scorff, des communes environnantes et plus globalement du pays Pourlet en sort renforcé ! Evidemment je resterai néanmoins vigilant sur les développements futurs, concernant la construction programmée de ce nouvel hôpital, en lien avec les projets de Maison de Santé Pluridisciplinaire et d’EHPAD.

Depuis le début de mon mandat, la défense des services publics, notamment en milieu rural, est une de mes priorités. Je suis convaincu que la ruralité ne peut ni ne doit devenir une variable d’ajustement en terme d’investissement public et d’égalité d’accès aux services publics nécessaires à la population ! D’autres combats nous attendent, mais cette décision, obtenue grâce à l’unité de l’ensemble des parties prenantes, est une belle victoire collective qui, je l’espère, en appelle bien d’autres !

 

Ci-dessous, retrouvez les liens vers les documents suivants : ma lettre ouverte à Madame Marisol Touraine, la réponse de la ministre, et la décision finale de l’ARS.

-Lettre ouverte à Marisol Touraine, Ministre de la Santé et des Affaires Sociales (27/01/2014)

-Réponse de Madame la Ministre (06/02/2014)

-Courrier du directeur de l’ARS Bretagne (05/12/2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.