«

»

Mai 29

Changer de politique, il n’y a pas d’autre alternative !

10374933_665440570191069_3906782592892103379_n

Difficile soirée que celle de ce dimanche 25 mai. Bien sûr on s’y attendait, mais voir un quart des électeurs, même si l’abstention favorise évidemment ce score, apporter leurs voix à un parti dont un leader affirmait encore la semaine dernière que le virus Ebola pouvait être une solution à l’immigration….ça fait mal, ça fait honte!

L’Europe n’est plus perçue aujourd’hui que comme un grand marché commercial et financier, sans ambition politique, sans solidarité, sans vision pour ses citoyens : un rêve pour certains, une inquiétude pour beaucoup, un tiroir-caisse pour quelques-uns !

Mais l’Europe n’est pas seule en cause. Comment peut-on, d’un côté, faire campagne en dénonçant une Europe libérale et le carcan des 3%, et de l’autre, imposer une rigueur budgétaire sur le plan national qui nous prive de toute politique de relance ? C’est cette incohérence aussi qui a été sanctionnée.

En France, après la déception, c’est la colère qui a pris le pas. Au risque de choquer quelques-uns – mais je rencontre de plus en plus de citoyens qui approuvent ma démarche – je veux dire ici encore une fois, publiquement, mon désaccord avec la politique menée par le Président de la République. Je ne dis pas ” le gouvernement”, car chacun sait, dans cette Vème  république à bout de souffle, que c’est bien le président qui décide de la politique que le gouvernement applique !

L’abstention des électeurs de gauche, aux municipales d’abord, puis aux européennes, ajoutée à ce score historique du FN, devrait pourtant suffire pour que François Hollande comprenne qu’une autre politique économique et sociale – celle qu’il promettait dans ses 60 propositions – est indispensable, est incontournable. Non seulement pour retrouver la confiance des Français, mais aussi pour avoir une chance de construire autre chose qu’une croissance molle qui ne résoudra ni les problèmes d’emploi, ni ceux du pouvoir d’achat des classes populaires et moyennes, et je n’ose même pas évoquer la transition écologique, indispensable pourtant pour l’avenir de nos enfants.

Alors pour nous, c’est clair. A l’occasion des prochaines lois de finances, avec d’autres députés de la majorité, nous allons présenter des amendements pour redonner aux politiques économiques et sociales une orientation plus conforme à ce qu’attendent les Français qui nous ont élus en 2012. Nous défendrons une politique économique ciblée, fixant des contreparties en investissements et en emplois face à une mobilisation sans précédents des moyens de la puissance publique. Nous proposerons, dans le même temps, des mesures pour  préserver le pouvoir d’achat des ménages, l’investissement et donc la consommation. Et nous souhaitons, au-delà des mesures fiscales récentes, qui vont dans le bon sens, engager une vraie réforme qui réhabilite un impôt équitable, solidaire et efficace, en un mot « citoyen ».

Nous voulons redonner un espoir dans une gauche moderne, innovante, combative, et durable. Et là, c’est clair, il n’y a pas d’autre alternative !

(2 commentaires)

  1. Philippe

    Bonsoir,

    Position pas facile que la tienne, vas-tu entrer en résistance? Sache que je partage ton analyse. Bon courage à toi.

    Au plaisir de te revoir

    amitiés

  2. Floréal

    Bonjour Monsieur le Député,
    Je suis de gauche et mon pseudo est mon vrai prénom, voyez-vous ? Permettez moi de vous dire que je désapprouve votre position. Je pense qu’il est trop tard pour changer de politique. Maintenant il faut aller au bout de la logique, quitte à mourir avec. J’ai personnellement voté pour Martine Aubry au second tour des primaires, et, je me rends compte comme elle avait raison. Mais, à présent, nous sommes dans la même galère et il faut s’en sortir ensemble.
    Les 3% ? Heureusement qu’il y a une “barre” à ne pas dépasser. Comment avoir une monnaie unique et dépenser sans compter, dépasser les recettes ? Ma banque ne me le permet pas. Pourquoi un gouvernement le pourrait il ? Avoir une dette qui représente 95% du PIB ? Comme si j’avais une dette représentant mon salaire annuel alors que ma banque ne me prête que si je ne dépasse pas 30% de mes revenus ! Bien sûr qu’il faut de la rigueur ! Bien sûr qu’il faut réduire la dette ! Les français attendent des mesures fortes. On nous propose des “mesurettes” : un allégement par ci, une augmentation d’une ou deux prestations par là, un coup de pouce sur ceci, et un doigt ailleurs. Les français ont envie qu’on leur dise la vérité sur la situation ! Et ils veulent savoir comment on va s’en sortir avec un gouvernement de GAUCHE.
    Et ce n’est pas Mélenchon, ce ne sont pas les Verts, ni les communistes, non crédibles, trop loin de la réalité. Celui ou celle qui parlera vrai aux français pourra nous guider. Le même ou la même qui mettra en oeuvre ses paroles en actes concrets. Bien sûr ce n’est pas Hollande. Valls est aujourd’hui le seul qui peut nous sortir de cette mouise. Pensez aux français et pas au PS, sinon cela finira par un gouvernement de coalition avec les centristes et certains de feu l’UMP. Vous verrez, c’est ce qui se passera : un “bon” 49-3 pour faire passer des réformes indispensables. Ecoutez ce qu’a dit Bayrou : un séisme politique dans les trois ans qui viennent ! Pas la démission de Hollande, non. Mais une recomposition au cas par cas à l’Assemblée oui. A moins que vous souhaitiez une dissolution de l’Assemblée Nationale ? ….
    Monsieur le Député, demandez aux “cent” de se ressaisir et de penser aux français qui vous regardent gesticuler à l’Assemblée tous les mercredi. Mettez vous au boulot pour sortir la France de cette situation et arrêtez avec les querelles de parti. Sinon, …. non JAMAIS je ne voterai pour le FN mais aux européennes j’ai voté “Vert” car j’ai estimé que José Bové était le plus à même de défendre les intérêts de la France lors des négociations sur le TAFTA.
    Déçu mais combattif ! J’ai un cahier de propositions libertaires-sociales à vous soumettre. Vous aurez remarqué pas libéraux-sociales, libéral étant un gros mot pour tous ceux qui chérissent la liberté avant tout comme moi.
    Merci Monsieur le Député d’en tenir compte.
    Un homme de gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.