«

»

Nov 27

5° rapport du GIEC: des constats inquiétants sur l’évolution du climat

« Nous ne parviendrons à contrôler le réchauffement climatique que si nous engageons dès aujourd’hui une mutation profonde de notre modèle économique ». Ce propos de Jean Jouzel, scientifique, membre du Groupe d’Expert Intergouvernemental sur le Climat (GIEC) et du Commissariat à l’Énergie Atomique (CAE), illustre bien l’urgence de la situation.

Moins d’une semaine après l’échec de la conférence sur le climat de Varsovie, la commission développement durable et aménagement du territoire accueillait ce matin quatre scientifiques du GIEC qui nous ont dressé un constat inquiétant de l’évolution du climat.

Face à l’urgence de la situation nous devons tous prendre nos responsabilités et agir avec détermination. Les énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz), premières responsables du réchauffement, seront épuisées dans moins d’une centaine d’années et l’énergie nucléaire, ne pourra, à elle seule, couvrir plus de 5% à 10% des besoins mondiaux en énergie.

C’est pourquoi j’appelle de mes vœux une loi ambitieuse sur la transition énergétique , à la hauteur des enjeux qui se profilent. Comme l’a si bien dit Sénèque, “ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles”.

Je vous laisse découvrir mon intervention ci-dessous et vous pouvez retrouver l’intégralité de la table ronde sur le climat en cliquant sur ce lien.

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. jipebe29

    Trois documents utiles pour comprendre que les khmers verts nous mentent et nous mènent à la ruine.
    1) Les EnR http://dropcanvas.com/#SAn7p952RfNrCE
    2) La problématique climatique et les dysfonctionnements du GIEC http://dropcanvas.com/#wJc9FpE34332em
    3) Un article humoristico- vitriolé sur le résumé pour les décideurs de l’AR5
    http://www.contrepoints.org/2013/10/15/142693-il-faut-donner-le-prix-nobel-de-physique-au-giec

    Quant à la production d’énergie électrique fiable, compétitive, sans intermittence, qui pourra nous alimenter pendant plus de mille ans, il y a deux pistes intéressantes : la centrale à surgénérateur et la centrale à thorium. Elles sont toutes deux à neutrons rapides, donc faciles à conduire, elle peuvent s’arrêter et redémarrer très rapidement et ne nécessitent pas d’enrichissement de l’uranium. Par ailleurs, le surgénérateur, qui brûle du plutonium, peut nous débarrasser de ce déchet très radioactif et dont la durée de vie est de 24000 ans.
    Enfin, leurs déchets, au bout de 300 ans, sont 10 000 fois moins radioactifs que ceux des centrales actuelles.

    Le CEA travaille actuellement sur un projet de centrale à thorium (projet ASTRID).

    Voici donc les meilleures pistes pour l’avenir et il importe de les favoriser et de les financer en cessant de financer des EnR dont les défauts sont trop importants pour être intéressants.

  2. jipebe29

    Il n’y a aucune urgence, contrairement à ce que le dernier résumé pour les décideurs (SPM de l’AR5) voudrait nous faire croire. Car les observations et nombre de publications, évidemment mises sous le boisseau dans le SPM, montrent que les modèles numériques, basés sur les thèses préconfigurées du GIEC, sont faux et que leurs projections n’ont aucune crédibilité. Donc, dépenser des centaines, voire des milliers d’euros, pour des prunes, surtout en ces temps difficiles, me paraît être le comble de l’absurdité et les citoyens ne l’accepteront pas.

  3. Luc

    Effectivement on vient d’atteindre un record de froid en Antarctique de -93,2°
    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/meteo/antarctique-une-temperature-de-93-2-relevee-sur-un-plateau_1306624.html

    Selon les prévisionnistes, l’hiver 2013-2014 en Europe sera le plus froid depuis les 100 dernières années.
    http://french.ruvr.ru/2013_09_20/Les-gelees-arrivent-en-Europe-7902/

    Ne serait-ce pas à cause des chemtrails ? Cher député, pourriez-vous nous dire ce que contiennent ces chemtrails ? N’ont-ils pas des effets secondaires sur les populations ?

    En attendant, merci pour votre refus de la résolution Estrela qui était une calamité pour les parents !

  4. SIMON LE HAY

    Bonsoir,

    J’ai travaillé dans l’énergie depuis bientôt 40 ans , mais je n’ai pas de solution miracle …et çà se saurait aussi s’il y en avait une.

    Si vous souhaitez en débattre , pourquoi pas…j’

  5. Luc

    http://www.meteo-paris.com/actualites/neige-et-froid-remarquables-sur-le-proche-orient-13-decembre-2013.html

    Ne pas oublier que la taxe carbone a été mise en place comme première taxe pour la mise en place d’un gouvernement mondial !

  6. Luc

    Des vacances en Terre Sainte peut être pour se rendre compte du terrible réchauffement ?
    http://www.romandie.com/news/n/_La_Terre_sainte_frappee_par_les_pires_chutes_de_neige_depuis_des_decennies85141220132036.asp

  7. Jean-Pierre Bardinet

    Comme toute la classe politique, vous considérez que le GIEC est un organisme scientifique digne de foi, et que ses modèles numériques prévoient fort correctement le climat futur, car ils s’appuient sur de la science pure et dure. Vous ne supportez pas la moindre remise en cause du dogme du RCA, fût-elle solidement argumentée. C’est pourquoi vous avez censuré mes commentaires, qui vous dérangent, car ils mettent le doigt sur les lacunes des thèses du GIEC et sur son positionnement essentiellement idéologique.

    Et, sans voir plus loin que le bout de son nez, notre Etat engage des politiques qui ont pour conséquence de détruire de l’emploi, de réduire le pouvoir d’achat des ménages et la compétitivité de nos entreprises… Ceci pour le plus grand profit d’une minorité qui bénéficie de l’onction verte …

    Entretemps, loin de cet espace-temps surréaliste, les Britanniques se posent des questions sur les thèses du RCA et le Parlement a lancé une enquête sur le GIEC et sa crédibilité.

    Voici une contribution de poids à cette enquête du Parlement britannique sur le GIEC. Nos meilleurs ennemis (en rugby) sont plus pragmatiques et plus perspicaces que leurs homologues français…. Car en France, l’omerta est totale et l’idéologie verte prime et étouffe tout déviationnisme pervers (heureusement que nous n’avons pas de goulags!…Du moins pas encore….)

    http://nofrakkingconsensus.com/2013/12/20/celebrated-physicist-calls-ipcc-summary-deeply-unscientific/

  8. Carlos

    Bloqué par les glaces sous l’oeil de la presse internationale. Plusieurs tentatives de dégager le navire russe MV Akademik Chokalskiy prisonnier de la banquise, près du pôle Sud, ont échoué. Un métérologiste critique l’irresponsabilité de cette croisière montée par une équipe de scientifiques anglo-saxons qui voulaient illustrer… la fonte des glaces et les conséquences du réchauffement climatique.

    http://www.arretsurimages.net/articles/2014-01-01/L-epopee-des-denonciateurs-du-rechauffement-dans-les-glaces-de-l-antarctique-id6406

  9. jipebe29

    @Simon Le Hay
    Il y a une bonne solution : les centrales à surgénérateur 238U ou celles à thorium.

    Le surgénérateur, intéressant pour de petites centrales compte tenu du problème de contrôle du refroidissement avec du sodium liquide, est une technologie maîtrisée depuis nombre d’années (Phénix, arrêté en 2009)

    Il existe une autre piste pour les futures générations de centrales nucléaires : les centrales à thorium, pour lesquelles il serait important de financer la recherche et la construction d’une centrale expérimentale (le CEA travaille sur un projet de ce type, ASTRID).

    Pas de dégagement de CO2 (même si ce gaz n’a aucun effet sur Tglobale), déchets réduits et pratiquement sans radioactivité au bout de 300 ans, possibilité de brûler du plutonium, qui est le pire déchet des centrales actuelles, conduite facile (neutrons rapides), démarrage et arrêt rapide, pas d’enrichissement de l’uranium, coût du kWh compétitif, pas d’intermittence, et production d’énergie électrique pendant cinq mille ans…

    Donc, pourquoi favoriser des EnR qui n’ont que des défauts ? Si l’on voulait produire 100% de l’énergie électrique consommée, il faudrait implanter 100 000 éoliennes, soit 5 éoliennes par km2, et encore, compte tenu de l’intermittence et de la puissance fluctuante aléatoirement, il faudrait 300 000 éoliennes, soit près de 2 éoliennes par km2. Et là, plus aucun touriste en France !….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.