«

»

Nov 27

5° rapport du GIEC: des constats inquiétants sur l’évolution du climat

« Nous ne parviendrons à contrôler le réchauffement climatique que si nous engageons dès aujourd’hui une mutation profonde de notre modèle économique ». Ce propos de Jean Jouzel, scientifique, membre du Groupe d’Expert Intergouvernemental sur le Climat (GIEC) et du Commissariat à l’Énergie Atomique (CAE), illustre bien l’urgence de la situation.

Moins d’une semaine après l’échec de la conférence sur le climat de Varsovie, la commission développement durable et aménagement du territoire accueillait ce matin quatre scientifiques du GIEC qui nous ont dressé un constat inquiétant de l’évolution du climat.

Face à l’urgence de la situation nous devons tous prendre nos responsabilités et agir avec détermination. Les énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz), premières responsables du réchauffement, seront épuisées dans moins d’une centaine d’années et l’énergie nucléaire, ne pourra, à elle seule, couvrir plus de 5% à 10% des besoins mondiaux en énergie.

C’est pourquoi j’appelle de mes vœux une loi ambitieuse sur la transition énergétique , à la hauteur des enjeux qui se profilent. Comme l’a si bien dit Sénèque, “ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles”.

Je vous laisse découvrir mon intervention ci-dessous et vous pouvez retrouver l’intégralité de la table ronde sur le climat en cliquant sur ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.