«

»

Nov 09

Maintenant, ça suffit ! Non, les Bretons ne portent pas tous des bonnets ….

Maintenant ça suffit ! Allons-nous continuer à donner l’image d’une Bretagne archaïque, violente, repliée sur elle-même ?

Maintenant ça suffit ! Nous sommes nombreux à refuser cette manipulation de l’image d’une région qui serait assiégée, malmenée par un État, que, dans le même temps, on appelle pourtant au secours !

Comment imaginer que les autres citoyens français, vivant eux-aussi dans des régions en difficulté (voir le Nord ou la Lorraine par exemple), puissent accepter cette attitude intransigeante, violente et qui est ressentie, pour tout dire, comme égoïste et individualiste ?

La crise est là pour tout le monde. Elle est plus forte quand les choix économiques, réalisés au cours de ces dix dernières années, ont été mauvais ! En privilégiant une production toujours plus intensive au détriment d’une recherche de valeur ajoutée, certains dirigeants ont précipité des milliers de salariés dans l’impasse. Aujourd’hui, pour camoufler leurs erreurs, ils tentent d’instrumentaliser les inquiétudes légitimes pour se présenter comme les leaders d’une pseudo rébellion contre l’État…dont par ailleurs ils attendent tout ou presque !

Et ne parlons pas de ceux qui essaient de profiter du contexte pour se créer une notoriété malsaine par un discours populiste qui ne servira sûrement pas la cause de l’emploi, ni en Bretagne ni ailleurs !

Oui ça suffit, cet appel au repli sur soi. La Bretagne a énormément d’atouts. Et dans chacune des filières, des entreprises le démontrent quotidiennement. Nous devons sortir de l’idée d’un déclin inéluctable. Plusieurs entreprises de l’agroalimentaire ont ainsi d’ores et déjà proposé des emplois, immédiats ou après formation, notamment dans le Finistère.

Oui, il y a une autre solidarité que celle des casseurs !

Le gouvernement a pris la mesure des difficultés. Deux milliards d’euros sont en passe d’être débloqués pour l’économie bretonne. Reste à espérer que ce ne soit pas à fonds perdus, mais bien, outre les mesures d’urgence indispensables, pour transformer vraiment un modèle à bout de souffle.

Il est temps maintenant que toutes les énergies se rassemblent, sans arrières pensées, pour modifier notre paysage industriel, dont l’agroalimentaire, et créer enfin des emplois de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.