«

»

Nov 09

Maintenant, ça suffit ! Non, les Bretons ne portent pas tous des bonnets ….

Maintenant ça suffit ! Allons-nous continuer à donner l’image d’une Bretagne archaïque, violente, repliée sur elle-même ?

Maintenant ça suffit ! Nous sommes nombreux à refuser cette manipulation de l’image d’une région qui serait assiégée, malmenée par un État, que, dans le même temps, on appelle pourtant au secours !

Comment imaginer que les autres citoyens français, vivant eux-aussi dans des régions en difficulté (voir le Nord ou la Lorraine par exemple), puissent accepter cette attitude intransigeante, violente et qui est ressentie, pour tout dire, comme égoïste et individualiste ?

La crise est là pour tout le monde. Elle est plus forte quand les choix économiques, réalisés au cours de ces dix dernières années, ont été mauvais ! En privilégiant une production toujours plus intensive au détriment d’une recherche de valeur ajoutée, certains dirigeants ont précipité des milliers de salariés dans l’impasse. Aujourd’hui, pour camoufler leurs erreurs, ils tentent d’instrumentaliser les inquiétudes légitimes pour se présenter comme les leaders d’une pseudo rébellion contre l’État…dont par ailleurs ils attendent tout ou presque !

Et ne parlons pas de ceux qui essaient de profiter du contexte pour se créer une notoriété malsaine par un discours populiste qui ne servira sûrement pas la cause de l’emploi, ni en Bretagne ni ailleurs !

Oui ça suffit, cet appel au repli sur soi. La Bretagne a énormément d’atouts. Et dans chacune des filières, des entreprises le démontrent quotidiennement. Nous devons sortir de l’idée d’un déclin inéluctable. Plusieurs entreprises de l’agroalimentaire ont ainsi d’ores et déjà proposé des emplois, immédiats ou après formation, notamment dans le Finistère.

Oui, il y a une autre solidarité que celle des casseurs !

Le gouvernement a pris la mesure des difficultés. Deux milliards d’euros sont en passe d’être débloqués pour l’économie bretonne. Reste à espérer que ce ne soit pas à fonds perdus, mais bien, outre les mesures d’urgence indispensables, pour transformer vraiment un modèle à bout de souffle.

Il est temps maintenant que toutes les énergies se rassemblent, sans arrières pensées, pour modifier notre paysage industriel, dont l’agroalimentaire, et créer enfin des emplois de qualité.

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Nil Caouissin

    Vous pointez la contradiction entre le rejet de l’Etat central et l’appel au secours de la puissance publique. Cette incohérence n’est qu’apparente: on peut être pour la solidarité, l’impôt et le service public, sans être pour le centralisme politique. C’est le cas d’un grand nombre de Bretons, pas nécessairement de droite (le résultat des élections le prouve assez,) mais refusant d’être réduits à une périphérie folklorique par les technocrates parisiens.
    Le meilleur débouché à donner à cette lutte sociale pour qu’elle ne soit pas récupérée par l’extrême-droite, c’est l’autonomie socialiste (pouvoir législatif en région avec péréquation forte). C’est la norme dans nombre de pays d’Europe, et c’est ce que Mitterand avait promis au peuple breton avant sa victoire de 81.

    Pour en discuter, vous pouvez venir à Lorient le 23 Novembre:http://www.udb-bzh.net/index.php/fr/blog-etudes-et-reflexions/3249-forum

  2. Pascal Lutz

    Bravo M. Noguès, cela fait deux textes de vous que je lis sur Facebook grâce à un ami morbihanais, et je suis à chaque fois ravi d’entendre une voix clairvoyante, équilibrée et courageuse. Honnêtement, je désespère de votre parti, il est donc réconfortant de voir qu’il contient encore des élus dignes de respect.
    Je partage totalement votre analyse sur les Bonnets Rouges, et je voudrais que la tâche des députés ne soit pas que de voter les lois, mais aussi d’en vérifier l’application dans leurs circonscriptions.
    L’utilisation des milliards débloqués par le gouvernement fera-t-elle l’objet de la vigilance des élus?
    Bien à vous. PL

  3. Marc Le Bayon

    Paroles et paroles …
    Paroles et paroles,
    Paroles qui s’envolent au vent…

    Le problème est le suivant:
    Soit ce sont des élus travaillant pour la république française, donc ils ne représentent pas la Bretagne, seulement les intérêts français en Bretagne…
    Soit ils représentent la Bretagne, et dans ce cas ils ne sont pas des élus et n’ont aucune autorité, car nullement accrédités par le Gouvernement Breton pour signer quoi que ce soit d’accord ou de contrat avec un Ministre d’une puissance étrangère non amicale.

    On ne peut servir 2 maitres à la fois, sans trahir l’un l’autre, ou les 2 à la fois.
    Ce n’est pas et ce ne sera pas de cette manière que la france va sauver ses fesses dans l’histoire.
    Une baisse des taxes et des impôts, l’obligation pour tous les hauts fonctionnaires, députés et Sénateurs français, de payer leur cotisations sociales, l’impôt sur l’intégralité de leurs salaires et revenus, et non 10% comme actuellement, devrait permettre de solutionner dans un premier temps, les problèmes financiers que rencontre cette puissance étrangère.
    Marc Le Bayon
    Premier Ministre du Gouvernement Breton

  4. THOMAS

    Ba remue en Bretagne parce que rien n’est fait et que le gouvernement pour lequel nombre d’entre nous ont voté ne défait même pas les conneries de celui d’avant, refuse une amnistie aux travailleurs condamnés, envoie la police dans les usines, chaque fois contre les ouvriers. Je ne parle même pas des promesses sur la langue bretonne et la Charte… Ce qui se passe n’a rien d’archaïque, et la violence, les travailleurs la sentent bien déjà. Personnellement,je trouve plus violent de licencier des ouvriers que de casser un portique.

  5. Morvan

    Quel repli sur soi ? Vouloir l’autonomie de la Bretagne c’est tout le contraire. C’est avoir le droit de décider ce qui est bon pour la Bretagne. C’est ne pas accepter le regard du pouvoir parisien. C’est arrêter de scléroser la Bretagne en lui interdisant le droit à l’expérimentation. C’est Lui donner un véritable pouvoir régionale. Qu’elle puisse gérer l’eau, qu’elle est une véritable vocation maritime. Commerce avec l’extérieur, recherche, energie. pouvoir recréer un réseau ferrovière digne de ce nom et pas seulement des lignes qui vont uniquement vers Paris.Un budget égal à celui de l’Ecosse ou e la Catalogne. C’est la reconquête de sa langue et de son identité.

  6. Ar minarc'hist

    Komzet brezhoneg ar c’hallaoued ?

    C’est vous qui vivez dans un monde archaïque, les princes des fausses républiques, le pouvoir central parisien et ses sbires ( vous ) qui vivez gracement sur ce que produit le peuple. Il est temps de mettre un term aux 5 siècles d’esclavage des bretons par les français.

    Allez vous trouver un job autrepart. Nous ne réclamons pas une aumône ( inutile de nous reverser une infime partie de ce que nous vous rapportons ), ce que nous voulons c’est notre liberté et notre propriété. La bretagne n’a pas vocation a continuer a financer vos singeries messieurs les elus.

  7. Breizhoneg

    Grand temps effectivement de cesser de financer ces gens imbus de leur personne et qui oublient, quelque soit la tendance politique à laquelle ils appartiennent que ce sont les électeurs qui les ont mis là où ils sont ! alors je penses aussi qu’il est plus que temps de se séparer de cet état maudit d’entre tous. Bretagne indépendante, sépare toi de tous ces inutiles au moins déjà tu feras des économies, leur train de vie est couteux, leur idées sont has been

  8. GUENEGO

    Oh la la la ! Quelle autorité ! Le problème, c’est que l’argument d’autorité revêt ici toutes les symptômes de l’autoritarisme. On croirait du Balladur, vous savez le désormais célèbre ” Je vous demande de vous arrêter ” Qu’il y ait des malintentionnés, des corporatistes, des extrémistes, des opportunistes qui profitent de l’occasion pour s’en prendre à des radars et donc à la sécurité routière, qu’il y ait des manipulateurs, des casseurs, chacun peut le constater et s’en prévaloir y compris pour valider ses a priori où sa cécité. Peut- être faut-il envisager la possibilité qu’il soit un peu court de croire que l’on met 20 000 personnes dans la rue dans une petite ville comme Quimper pour des questions de poulets ou de cochons ? Peut-être que ces événements en disent long aussi sur le travers atavique de notre pays dans la mise en oeuvre de ses décisions qui consiste à confondre égalité et uniformité, en appliquant tout de la même façon du niveau national et qui de ce fait réalise le tour de force de planter y compris les meilleures idées qui soient. L’application de l’écotaxe rencontre de fait des situations inégales sur le territoire national. “L’uniformité appliquée à des situations inégales est-elle même productrice de nouvelles inégalités”, aussi prendre en compte le particulier pour l’intégrer au général, et non l’opposer, c’est renforcer le général. Quand comprendra-t-on que la vraie égalité ce n’est pas l’égalité des moyens mais l’égalité des résultats. Et pour cela, il faut faire confiance aux territoires pour la mise en oeuvre. Si cela était le cas, l’Alsace aurait pu déjà la mettre en place parce qu’il semble q’elle y soit prête et la Bretagne y aurait mis un peu plus de temps pour tenir compte de l’impact réel de ces mesures sur son territoire. Au lieu de cela, quel gâchis! Pauvre France. Une fois encore, Michel CROZIER qui a écrit en 1995 un remarquable ouvrage avec comme titre “La crise de l’intelligence” et comme sous titre “L’incapacité des élites à se réformer” a hélas une nouvelle fois l’occasion de se retourner dans sa tombe. Est-ce trop demander que de tenter de comprendre ce qui se passe dans l’ensemble de ses aspects ? Est-ce trop demander que d’aller au delà d’une lecture et d’une analyse univoques de la situation ? : http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/11/14/la-bretagne-un-laboratoire-ideal-de-la-democratie-territoriale_3513251_3232.html

  9. Philippe Noguès

    Mais de quel autoritarisme parlez-vous ? Refuser l’instrumentalisation de l’image d’une région malmenée par un état centralisateur qu’on appelle, dans le même temps, au secours ? Refuser l’image d’une région repliée sur elle-même ? Refuser la manipulation de mécontentements ou d’inquiétudes souvent légitimes ? Ce serait cela de l’autoritarisme ? N’est ce pas simplement que ne pas coller justement à une certaine pensée uniforme vous serait insupportable ?
    Ou avez-vous lu que j’étais fermé à l’idée d’aménagements (que nous avions d’ailleurs obtenu pour l’écotaxe …que je ne cite d’ailleurs même pas….avec une décote de 50 % pour la Bretagne !), ou à celle que les régions pourraient jouer un rôle plus important dans notre république ?
    Et ne soyez pas si méprisant pour ceux que vous nommez les “élites”. Je savais en écrivant ce “coup de gueule” que je récolterai surtout des critiques. C’est justement parce que je refuse de rester à une lecture et une analyse univoques de la situation (je vous retourne le compliment), que j’ai voulu malgré tout l’écrire !

  10. Sygal

    Merci pour vos propos. Ras le bol d’entendre dire qu’il y a la Bretagne et la France. Nous sommes tous Français, quelle que soit sa région. Merci au gouvernement de débloquer 2 milliards d’euros pour cette région de France et merci à tous les Français pour leur solidarité avec la Bretagne, car finalement, ces 2 milliards ce sont bien tous les Citoyens qui paient leurs impôts en France qui vont les donner…. aux Bretons…. Au fait qui va payer la casse…. les Bretons ou les Français ? Merci encore pour votre courage. Sygal

  11. THENADEY

    COMMUNIQUE DU MOUVEMENT: “STOP AU POPULISME IDENTITAIRE”:
    Une kermesse, un fest-deiz concert sera ce rassemblement de Carhaix! Quelle programmation musicale en effet!!!:
    ridicule, grotesque, bien vieillotte, tristounette! Tous les partis bretons nationalistes, le mouvement breton, la FNSEA, l’Institut culturel qui n’a de culturel que le nom, etc… seront là pour dire bien fort “”prenez vos fusils, bien chargés, et partons faire la guerre aux Francs…!!!”.
    Mais les vrais créateurs, les vrais acteurs d’une Bretagne dynamique, créative, jeune, ouverte au Monde NE SERONT PAS Là!
    Les vrais porteurs d’une Bretagne tournée vers l’avenir, les vrais porteurs, promoteurs de toutes les belles musiques bretonnes, de toutes les belles cultures bretonnes, de toutes les belles langues populaires de Bretagne, de toutes les musiques du monde, de toutes les cultures du monde, ne seront pas là! Les vrais artistes, chanteurs, musiciens, techniciens, acteurs culturels, directeurs de centres culturels, écrivains, acteurs sociaux, du patrimoine, de l’environnement, plasticiens, photographes, architectes, gens de théatre, de la danse, bagadoù, cercles de danse trad., groupes de musiques traditionnelles, de jazz, de rock.., chercheurs, historiens, intellectuels, paysans respectueux de la nature, des hommes et des animaux, syndicats, salariés etc.. etc..la liste est très longue! Bref, ils sont par milliers, ceux qui véhiculent, eux, une bonne image de la Bretagne, et ils NE SERONT PAS Là!
    Car ils ont compris l’arnaque, la manipulation-récupération-instrumentalisation habituelle chez Troadec!
    Car ils veulent le respect de la diversité et non de l’ unité BZH de Brest à Vitré!
    Car l’ART, la culture, ne se marient pas avec le “rouge-brun”!, ou avec le noir du “gwen ha du”, mais avec toutes les couleurs de l’arc en ciel, et avec les nombreux vents d’air frais de nos côtes!
    Ils refusent le repli sur soi, le rejet de l’autre:”le jacobin”!, “l’étranger”,” le français”…qui “oppriment, disent-ils, le Breton!!!!”
    Ils refusent de rejoindre “l’armée”bretonne!. Ils refusent d’obéir, aux ordres des Présidents des grandes coopératives de porcs, aux ordres de Troadec et Merret, pour aller “casser du portique et des radars”!
    Non, ces milliers de gens, qui font la Bretagne de demain, dans l’amour de leur patrimoine, dans le respect des autres et le partage, bien loin, bien loin, du délire identitaire et celtico-maniaque, NE VEULENT PAS venir à Carhaix sentir l’odeur puante du mariage entre le nationalisme breton et l’ultra-libéralisme incarné par le couple bien triste et dangereux Troadec- Merret!!
    Oui, vraiment!: STOP au populisme identitaire breton!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>