«

»

Août 12

Et si on s’y mettait tous pour l’emploi …

contrat d'avenir branderionAvant de prendre – pour de bon cette fois-ci ! – quelques jours de congés, je n’ai pas voulu manquer l’invitation de Hubert de Lageneste, maire de Brandérion, à participer à la signature d’un emploi d’avenir sur sa commune.

Dans la situation de chômage massif que nous connaissons, toutes les initiatives pour l’emploi sont forcément les bienvenues. Il est hors de question de se résigner ou de céder à un pessimisme de mauvais aloi. Dans ce contexte on peut d’ailleurs observer avec intérêt un certain nombre d’indicateurs qui  incitent, depuis quelques  semaines, de nombreux commentateurs à évoquer des signaux positifs, un frémissement, un espoir de reprise !

En balayant rapidement, on peut citer la balance du commerce extérieur qui s’améliore. Et aussi, après deux trimestres de croissance négative, les deuxième et troisième trimestres 2013 qui devraient renouer avec une croissance légèrement positive (même si le bilan de l’année sera globalement stable), et puis, surtout, la production industrielle qui donne des signes – discrets – de rétablissement.

Au niveau international, on entend de plus en plus plaider pour un assouplissement des règles de la rigueur, et en Europe pour une nouvelle politique de relance. Le FMI semble s’être rendu compte que les politiques d’austérité mises en place ces derniers mois étaient loin de donner les résultats escomptés,  et la BCE, rompant avec son dogmatisme libéral, ne parle plus seulement de lutte contre l’inflation -dont on a d’ailleurs du mal à se souvenir qu’elle a pu exister – !

Bref un scénario plus positif nous parle d’espoir, fragile certes, mais basé sur des indicateurs réels ! Est-ce suffisant pour retrouver la confiance indispensable et pouvoir enfin envisager une sortie de crise rapide ? Certains en doutent, et on peut le comprendre.

Notamment parce que l’objectif essentiel, l’amélioration de la courbe du chômage, nécessite un niveau de croissance qui  est encore  loin d’être atteint.

Soyons clair : il y a l’avenir à moyen terme pour lequel les réformes structurelles – celles que nous avons déjà mises en place et celles qui viendront rapidement dans les prochains mois – porteront leurs fruits… Tous ces indicateurs le confirment !

Mais il y a aussi l’urgence pour de trop nombreux Français de trouver ou de retrouver un travail, et si les emplois aidés (emplois d’avenir, contrats de génération, autres contrats subventionnés) ne sont évidemment pas une fin en soi, ils ont le grand mérite de contribuer à répondre à cette situation. Et, dans le contexte actuel, cela est fondamental.

Les emplois d’avenir, comme celui qui a été signé ce jour, permettent ainsi, non seulement  d’envisager l’avenir immédiat, mais pourront aussi dans une grande majorité des cas, être pérennisés… quand les autres mesures de long terme auront permis à la France de s’arrimer au train de la reprise.

Et pour cela il est indispensable que tous les acteurs, élus, responsables d’associations, chefs d’entreprises, s’investissent pleinement. Merci donc à la commune de Banderion, à tous ceux qui ont déjà fait la même démarche….et à ceux qui l’envisage ! La France a beaucoup d’atouts, à, condition de surmonter ses antagonismes traditionnels pour aller vers des priorités communes ! Les réformes à venir – et notamment celle sur les retraites – seront, dans cette optique, de véritables tests de notre volonté…nationale ! Et si on s’y mettait tous pour l’emploi ?

(1 commentaire)

  1. Agence interim

    Il faut que tout le monde fasse des efforts pour combattre la crise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.